Skip to main content

Allô, sapiens ?

UNE RENCONTRE CROISÉE ENTRE ÉTIENNE DAVODEAU
& VALÉRIE BRUNETIÈRE
ÉVÉNEMENT PASSÉ

" Il s’agirait de relier deux lieux singuliers, deux traces laissées par des Sapiens à d’autres Sapiens. " Le Droit du sol

Valérie Brunetière – Du sud-ouest vers le nord-est, du passé vers le futur, tu as marché-dessiné, arpentant cette diagonale qu’on disait « du vide », pourtant pleine de signes et de sens, et vivante de gens. Alors tu t’es dit : « On sait comment le mammouth de Pech Merle a été dessiné par nos lointain·es ancêtres, mais on ne sait pas réellement pourquoi. C’est exactement l’inverse pour Bure : on sait pourquoi le projet Cigéo prévoit de creuser la terre et d’y enfouir des déchets nucléaires, mais on n’a pas encore trouvé comment signaler leur présence aux générations futures dans des centaines de millénaires. » Alors tu es venu me voir, curieux de savoir ce qu’une sémiologue pouvait envisager comme solution, comme signes à laisser à travers les âges. 100 000 ans, c’est un peu vertigineux… J’ai répondu :
« C’est pas gagné. »

Étienne Davodeau – C’est ainsi que tu as fait irruption dans Le Droit du sol, marchant à mes côtés sur le sentier. « Pas gagné » peut-être, mais tout à fait passionnant. Deux ans et demi après la publication de mon livre, ton témoignage est celui dont on me parle le plus. C’est aussi pour ça que j’aime pratiquer la bande dessinée de non-fiction : porter la parole qui éclaire.

Valérie Brunetière est linguiste et sémiologue à l’université Paris-Cité ; elle s’intéresse depuis longtemps aux enjeux sociaux des problèmes écologiques.

Étienne Davodeau est auteur de bande dessinée. Il pratique la non-fiction et la fiction. En 2021, il a publié Le Droit du sol, récit d’une marche entre la grotte de Pech Merle et le village de Bure.