Skip to main content

parole et pollution

Une lecture-performance de Marielle Macé

" Signes et déchets de signes, phrases et déchets de phrases font nos milieux de vie. "

Je crois que parmi nos responsabilités écologiques les plus urgentes, il y a la parole. Que la manière dont on parle du monde, dont on se parle dans le monde, compte pour le monde et nos raisons d'y tenir. Il faudrait que parler ne participe pas d'une pollution de plus, n'alimente pas les saccages et les suffocations. Mais pour que la parole soit une forme de santé, un soin de nous-mêmes et de nos milieux, il faut s'en donner la peine. Parler avec vous, devant vous, parler en poème des territoires et des espérances les plus actuelles, sera l'occasion de réfléchir à ce que j'attends de la parole, puisque j'en attends tout (trop ?), et que c'est son partage qui me rend la vie respirable. Marielle Macé

Distribution

• Marielle Macé est écrivaine, pensionnaire à l'Académie de France à Rome (villa Médicis), directrice de recherche au CNRS et directrice d'études à l'EHESS • Illustration © Fabrice Hyber, 2018, « Il était une fois »