Skip to main content

neuf mouvements
pour une cavale

Un texte de Guillaume Cayet mis en scène par Aurélia Lüscher

"C'est une histoire sans parole. La nôtre. Faite de silences et de pâturages d'hiver. Celle des paysan•nes."

Le 20 mai 2017, un gendarme tue le paysan Jérôme Laronze, après neuf jours de cavale – chasse à l'homme. Fervent défenseur d'une agriculture privilégiant la défense du vivant et militant contre le puçage et la traçabilité des animaux, Jérôme était depuis quelques années dans le collimateur de la D.D.P.P. (direction départementale de la protection des populations). Je prends connaissance de cette affaire alors que je débute un travail de récoltes et d'interviews avec le paysan Jean-Paul Onzon autour des conditions d'existence de paysan·nes en région Auvergne-Rhône-Alpes. S'ensuivent des échanges avec Marie-Pierre Laronze, avocate et sœur de Jérôme. Ce texte est l'écume, le reste, de ce qui ne se dit pas. Un cri. Un long cri qui a pris le temps de parler, de se déployer avec pudeur. Guillaume Cayet

Distribution

Texte Guillaume Cayet • Mise en scène Aurélia Lüscher • Jeu Fleur Sulmont. Lumières Juliette Romens • Son et vidéo Antoine Briot • Scénographie Guillemine Burin-des-Roziers • Regard paysan Jean-Paul Onzon • Voix off Choeurs de paysan·nes de la Limagne, Claude Thébert • Régie Clémentine Gaud • Texte paru aux éditions théâtrales • Cie Le désordre des choses • Photo © Aurélia Lüscher

Neuf mouvements pour une cavale est lauréat de l'Aide nationale à la création en littérature dramatique (ARTCENA).

Crédits de production

Production Le Désordre des Choses. Coproduction : Théâtre des Îlets, CDN de Montluçon. Comédie de Clermont-Ferrand - scène nationale. Soutiens : DRAC - Auvergne-Rhône-Alpes, Région Auvergne Rhône-Alpes, Département du Puy-de-Dôme, Théâtre Ouvert - Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris, Jeune Théâtre National. Le texte est lauréat de l'Aide nationale à la création de textes dramatiques (ARTCENA - Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre). Il est publié aux éditions Théâtrales.