Skip to main content

derrière
le blanc

Un solo danse et peinture de Jean-Antoine Bigot

À l’invitation du Théâtre La Cité, Derrière le Blanc se réinvente afin d’offrir une réponse plastique au Pas de L’Autre, conférence théâtralisée de Michel André qui interroge l’enjeu des migrations climatiques. Dans mes spectacles où la danse et la peinture sont intimement liées, mon parti pris est d’être en réaction, comme peut l’être l’acteur du Pas de l’Autre face à notre planète qui se transforme de minutes en minutes. Je n’ai pas de conception en amont de ce que je vais faire, le tableau et la danse s’inventent sur l’instant, après accumulation de couches successives et de mélanges de nouvelles matières : cendres, sable, ferrailles, aplats étirés, mots, traits et griffures… Les préoccupations du danseur/peintre face aux enjeux climatiques et à ses bouleversements, physiques et mentaux, transpirent dans la danse et se déposent sur la toile. Dans ce solo, tout est en mouvement : le peintre, les objets et le tableau. Jean-Antoine Bigot

Distribution

Conception et interprétation Jean-Antoine Bigot • Regard complice Anne Le Batard • Univers musical Pascal Ferrari • Cie Ex Nihilo • Photo © Agnès Mellon

Crédits de production

Production Ex Nihilo, création 2015. En partenariat avec KLAP Maison pour la danse, Marseille. Adaptation à l’initiative du Théâtre La Cité / Biennale des écritures du réel.

Après cette représentation, nous vous proposons une soirée au Théâtre La Cité, avec :
► 19h30 Le Pas de l'Autre, de Michel André
21h15 No Border, de Nadège Prugnard


La Compagnie Ex nihilo

La compagnie Ex Nihilo est née en 1994 avec l’intention affirmée de sortir la danse du studio de répétition et du plateau : « pousser les murs » pour aller à la rencontre du public, faire de l’espace public un lieu privilégié de recherche et de création, relier l’espace public et les lieux de l’art par la remise en jeu et le renouvellement des formes pour le plateau et les espaces singuliers. 

Travailler à l’extérieur, c’est une exploration de l’espace par les corps, à chaque espace renouvelée – et c’est l’expérience vécue d’une relation au « regardeur », passant ou habitant, hors cadre, sans convocation. Là, se situe la naissance du mouvement et de l’écriture. Et quand nous jouons en festival ou rentrons à l’intérieur, c’est chargé de cette longue fréquentation des lieux et du mouvement des autres. Forts aussi d’une danse par nécessité réactive et charnelle : la notion de groupe, la puissance du groupe, est le cœur de notre danse. 

Ex Nihilo tourne en France et à l’international et partage son travail en proposant des workshops, des trainings, des stages et des actions pédagogiques en milieu scolaire. Installée depuis 2017 à la Cité des arts de la rue à Marseille, devenue son port d’attache, la compagnie poursuit ses créations sur le territoire dans un lien permanent avec ses partenaires internationaux tout en accueillant d’autres artistes et compagnies.