Dag Jeanneret

metteur en scène

IMG_portrait_dag_jeanneret_ok

Comédien puis metteur en scène, Dag Jeanneret a joué dans une trentaine de spectacles notamment avec Bérangère Bonvoisin et Philippe Clévenot, Philippe Delaigue, Olivier Maurin, Patrick Haggiag …En 2002 il rejoint le collectif de direction de la Cie In situ, en résidence au Théâtre de La Cigalière à Sérignan entre 2003 et 2005 et aujourd’hui associé à la direction de SortieOuest, domaine départemental d’art et de culture de Bayssan, à Béziers.

 

Il met en scène une quinzaine de spectacles dont Le Pain dur de Paul Claudel, Monsieur de Pourceaugnac de Molière et FUCK YOU Eu.ro.Pa ! de Nicoleta Esinencu, tous trois coproduits par le Théâtre des 13 Vents CDN de Montpellier, La Dernière Balade de Lucy Jordan de Fabrice Melquiot, Cendres de cailloux de Daniel Danis, Partition de Jean-Yves Picq, Au bout du comptoir la mer ! de Serge Valletti, Les Secrets d’une nuit d’Yves Rouquette, Une nuit au jardin d’Emmanuel Darley.

Son dernier spectacle Occident de Rémi De Vos, créé en 2008 à SortieOuest/Béziers, a tourné nationalement jusqu’en 2011 (60 représentations dont une série au TGP de Saint-Denis). Repris au Théâtre des Halles pendant Le Festival d’Avignon 2012, il tourne à nouveau en France sur la saison 13-14.

Radio clandestine, Mémoire des fosses ardéatines d’Ascanio Celestini, son dernier spectacle a été créé en 2010 à SortieOuest/Béziers. Exploité à ce jour sur deux saisons, il compte 56 représentations dont une série à Vidy-Lausanne en 2012.

En 2009, à l’invitation de la Scène nationale de Sète, il met en scène pour les lycées de son territoire une forme légère, Stabat mater furiosa de Jean-Pierre Siméon. En 2013 il met en scène avec la Cie In situ Tambours dans la nuit de Bertolt Brecht dans une nouvelle version de la pièce et une nouvelle traduction de René Zahnd et Hélène Mauler. Création à SortieOuest/Béziers le 9 novembre 2013 puis tournée nationale.

En 2014 il mettra en scène Jusqu’à ce que la mort nous sépare de Rémi De Vos à l’invitation du Centre Dramatique de Plovdiv en Bulgarie.

Il travaille également pour l’opéra : en 2004, il met en scène pour Opéra Junior Le Cirque volant. Rêve d’enfants, d’après l’œuvre de Jean Absil et un texte d’Emmanuel Darley (commande à l’auteur) au Théâtre Jean Vilar à Montpellier et à La Cigalière de Sérignan. En 2006, il recrée pour Opéra junior Le Paradis des chats de Vladimir Kojoukharov à l’Opéra-Comédie de Montpellier et au Théâtre de Carcassonne.

Facebooktwittergoogle_plusmail
Messenger