CE QUI EST VIVANT

Un atelier de création au long cours au Centre Hospitalier Valvert

ivresse-de-la-parole2_1

© Sigrun Sauerzapfe

Depuis le printemps 2019, nous avons commencé à mettre en oeuvre un partenariat avec le Centre Hospitalier Valvert. Ce partenariat se traduit en premier lieu par une présence régulière du Théâtre La Cité à l’hôpital, à travers la mise en place d’un atelier de co-création autour du bonheur mené par Julie Villeneuve à partir de l’automne 2020.

Cet atelier de création et d’expérimentation pluridisciplinaire (théâtre et écriture mais aussi danse, musique, cinéma, etc.) regroupera des patients et des soignants du Centre Hospitalier Valvert mais également des habitants du territoire. Les ateliers seront donnés un week-end par mois, incluant également des pique-niques, balades, projections de films, sorties au musée ou au théâtre.
Afin de constituer ce groupe hétérogène et transgénérationnel, nous travaillerons en étroite collaboration avec les structures sociales de l’est de Marseille (notamment le centre social Air Bel, la Maison pour tous La Rouguière, le Centre social La Capelette, l’ACELEM Air Bel, etc.). Nous défendons ici une logique de véritable mixité et de rencontres.
Dans cet atelier, Julie Villeneuve a choisi de travailler autour d’un thème à la fois très intime et ancré dans l’imaginaire collectif : le bonheur. Elle proposera de questionner ce qu’est le bonheur, de le chercher, de s’en amuser, de le trouver et de le perdre, avec sensibilité, humour et poésie. La vision, l’imaginaire, l’univers de chacun autour de cette thématique permettra au groupe de se constituer, en ne niant aucune de leur différence, tout en créant du commun, pour pouvoir cheminer ensemble.

Née à Lyon en 1979, Julie Villeneuve a grandi dans le Var. Elle suit ses études et est diplômée à l’INSAS (Institut National des Arts du Spectacle à Bruxelles) en section mise en scène théâtre. Pendant cette période de quatre ans, elle effectue de fréquents séjours en Roumanie où elle travaille avec les enfants qui vivent dans la rue. Inspirée de ces multiples voyages et avec comme matière des enregistrements sonores et des interviews d’enfants, elle écrit et monte une pièce de théâtre Bucarest, gare du nord à Bruxelles et produit avec l’aide de la RTBF un documentaire radiophonique Drumul Roumania-Belgica. Elle est ensuite assistante à la réalisation d’un film Et notre vie sera douce et à la mise en scène de La pesanteur et la grâce de Dominique Féret au CDN d’Orléans.
En 2007, elle s’installe à Marseille et fonde la compagnie du Facteur indépendant, avec laquelle elle mène des ateliers de théâtre et d’écriture dans divers lieux (hôpitaux, maisons de retraite, collèges, centre carcéraux…) et crée des spectacles. Elle est, en mars 2013, auteure associée du Printemps des poètes à l’Alcazar, invitée pour le spectacle Rouge comme…, une réécriture du conte du Petit Chaperon rouge réalisée à partir d’une rencontre avec des adultes handicapés mentaux.
Elle travaille fréquemment avec le Théâtre La Cité et créé des spectacles avec des amateurs, Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas, mêlant enfants Roms et non-Roms [Biennale des écritures du réel #3, 2016], Pourquoi M. Seguin a-t-il emprisonné sa chèvre ? avec des adolescents des quartiers sud [La Criée Théâtre national de Marseille dans le cadre de la Biennale des écritures du réel #4, 2018].

« Mon écriture théâtrale ou poétique, est imprégnée de ces rencontres, de l’effet qu’elles me font, du balbutiement des uns, de la logorrhée des autres, des scansions, des hésitations, de ce que le corps dit et que la voix retient, du mystère toujours qui émane de la présence de l’autre. »

Un week-end par mois
au Centre Hospitalier Valvert (11e)

Facebooktwittergoogle_plusmail