Ce que j’appelle oubli

un texte de Laurent Mauvignier dit par Olivier Coyette

BD -ce que j’appelle oubli_5 @ Marina Raurell

© Marina Raurell

Après la catastrophe du Heysel (Dans la foule), la guerre d’Algérie (Des hommes), Laurent Mauvignier explore avec Ce que j’appelle oubli une tragédie survenue à Lyon en 2009 : la sauvage mise à mort d’un voleur de bière par quatre vigiles, dans l’arrière-boutique d’un supermarché. Ce nouveau roman est composé d’une seule phrase de soixante pages, expectorée comme un dernier souffle, où la panique le dispute à l’espoir.

« J’ai très présent à l’esprit la conscience que ce texte est un dialogue avec un interlocuteur qui ne répond pas, bien plutôt qu’un monologue. »
Olivier Coyette

Conception et interprétation Olivier Coyette
D’après un texte éponyme de Laurent Mauvignier (2011)
Oeil extérieur Olivier Werner
Collaborateur artistique, chargé de diffusion Olivier Blan
Co-production Compagnie Forage et Compagnie Toujours Grande et Belle

Infos pratiques

le 29 mars 2018 (1h)
au THEATRE JOLIETTE

8€ – 6€ – 3€

◆ EN COREALISATION AVEC
THÉÂTRE JOLIETTE

Facebooktwittergoogle_plusmail
Messenger