• Accueil
  • Une ville n’est pas un pays, superdiversité et destin commun

Une ville n’est pas un pays, superdiversité et destin commun

conférence de Eric Corijn

Eric-Corijn 490 325
Nous devons vivre ensemble sur base de la différence et nous ne sommes pas habitués à cela…Penser et se penser avec l’autre n’est pas une évidence. Le vivre ensemble en superdiversité impose l’imagination d’un destin commun. Depuis le XIXe siècle le monde se compose d’une mosaïque de pays. Ces états-nations tendent vers une certaine homogénéité et identité culturelle. La scène artistique et culturelle s’est construite dans ce cadre historique. Or depuis 40 ans, la mondialisation intensifie l’espace des flux tandis que la mobilité des personnes fait cohabiter dans un même espace des histoires et des représentations sociales et culturelles différentes. Comment les artistes abordent, traversent, vivent, racontent ces phénomènes ? Quels sont leurs rôles dans une nouvelle redistribution des relations entre villes-monde, États, personnes, cultures et arts ?

Éric Corijn est philosophe de la culture et sociologue, professeur de géographie sociale et culturelle à l’Université Libre de Bruxelles et fondateur du centre d’études urbaines à la Vrije Universiteit Brussel : Cosmopolis. Il est co-directeur de « 4Cities », et travaille les liens entre la mondialisation et l’urbanité, entre migration et superdiversité, entre communautés et société, entre le vivre ensemble et l’art.

Conférence d’Éric Corijn – Biennale des écritures du réel #3

Conférence d'Éric Corijn - Biennale des écritures du réel #3 - 5 mars 2016

Infos pratiques

Théâtre de Lenche
le 5 mars 2016
dans le cadre de la Biennale des écritures du réel #3
———-

CORÉALISATION SOCIAL LAB
DU THÉÂTRE LA CITÉ
ET THÉÂTRE DE LENCHE
AVEC LE SOUTIEN DE PENSONS LE MATIN

 

Facebooktwittergoogle_plusmail