Sécurité

un film de Natacha Samuel

colin maillard 1

© Natacha Samuel

Ils auront bientôt 18 ans. Ils sont en CAP Agent de sécurité au lycée Ampère à Marseille. Ils aimeraient devenir pompiers, militaires, policiers, infirmières. Tourné l’été dernier dans leur lycée désert, le film plonge dans leur imaginaire, où se côtoient désir d’héroïsme et terreur d’enfant, cruauté folle et tendresse immense, jeu et réalité.

Cet été-là, il faisait très chaud. Nous avons décrété ouvert un temps de rencontre et de carnaval. Qui nous a menés, au matin d’une dernière nuit presque blanche, à jeter à l’eau d’une rivière le cadavre du caramantran lynché la veille dans la cour du lycée. Et, en filigranes, à dessiner le portrait d’un monde qui a besoin de se demander ce que sécurité veut dire.

Un film de Natacha Samuel, aboutissement de rencontres régulières menées pendant un an au sein d’une classe du LP Ampère
Avec (les élèves) Thomas Cascales, Eduardo Da Silva Mendes, Chaambani Djoumoi, Anthony Ech-Chihi, Adam Jeridi, Yanis Keffi, Sarkis Khamou, Asna Said, Fouleymata Sako, Nathan Sebban, Samy Si Ali, Vincent Dufour-Salou, Jérôme Guerzeder, Yanis Hamdadou, Sephora Iskander, Faïsoil Mbae,
Lyann Masuez, Lucas Mela, Anzam Mohamed Rachad, Leonard Moisa Mihai, Mohamed Ramla, Ricardo Ramos Da Luz, Bryan Salvat, Mohamed Soufyane, Axel Touati
Avec la collaboration de Claude Veysset, Iraka et les professeurs Yohann Hernandez, Candice Blanchamp, Laure Fermigier, Philippe Grottelli
Image et montage Natacha Samuel
Prise de son Florence Lloret et Claude Veysset
Montage son et mixage Florent Klockenbring
Coproduction Théâtre La Cité et les films Serendipity en partenariat avec le LP Ampère

La séance du mercredi sera précédée de la projection de 2 courts métrages et d’un échange autour de la création dans l’espace de l’école.

Une envie lui vint d’être aimé (18’)
Un matin parmi les autres, dans une classe de maternelle. Bonne humeur, jeux, désordre, petits chaos. Mais quand la maîtresse se met à crier, quelque chose dérape, ouvrant la porte de l’imaginaire et de la liberté…
Un film de Natacha Samuel et Florent Klockenbring, libre expérimentation à partir de Max et les maximonstres de Maurice Sendak.
Production les Films Serendipity 2012

 

Terra nova (23’)
Dans un village abandonné où le temps ne s’écoule plus, ses habitants hors d’âge déplient leurs histoires.
Un film réalisé par l’atelier Le théâtre des Bastides.
Direction artistique Marie Lelardoux et Béatrice Kordon
Production La Gare Franche, maison d’artistes, théâtre et curiosités 2018

SECURITE_EXTRAIT

Infos pratiques

Deux projections sont prévues au Lycée professionnel Ampère :
le lundi 24 septembre [16h30]
rencontre entre les anciens et nouveaux entrant CAP / la projection est suivie d’un échange.
le mercredi 3 octobre à [9h30]
rencontre avec les élèves du lycée Victor Hugo / la projection est présentée par un groupe d’élèves en CAP du lycée Ampère et suivie d’une visite de l’établissement

Ce film a été diffusé pour la première fois dans le cadre de la Biennale des écritures du réel #4 les 20 et 21 mars 2018 au cinéma LE GYPTIS [45′]

♦ EN CORÉALISATION AVEC
LE CINÉMA LE GYPTIS 

Vidéo

Facebooktwittergoogle_plusmail