Narimane Mari

réalisatrice

Narimane Mari
Narimane Mari commence son activité professionnelle en 1988 dans des agences conseil en communication. Elle sera membre fondateur de Devarrieuxvillaret et de Nogoodindustry en 1996 et 2000. Elle travaille à la création de suppléments culture pour les quotidiens Libération, France Soir et sur divers projets de magazines pour Canal + et France Télévision.

En parallèle, elle participe au développement de Galeries d’art et produit des livres d’artistes. En 2001, elle produit son premier film pour le cinéma, L’ARPENTEUR qui obtient le prix Jean Vigo. Depuis 2006 elle produit au sein de CENTRALE ELECTRIQUE, dont elle est membre fondateur,  des documentaires engagés et des films d’auteurs. En 2010, elle fonde, en Algérie, ALLERS RETOURS FILMS sur la même ligne éditoriale. En 2007, elle réalise son premier film PROLOGUE, un moyen métrage sur l’artiste Michel Haas (pour le Musée de Solutré) qui a reçu le prix spécial du jury au 1er festival international du film sur les artistes contemporains. En 2011 elle réalise et produit LES SAVANTS EN TERRE D’ISLAM, 90 épisodes de 7’.

LOUBIA HAMRA, son premier long métrage de fiction qu’elle réalise en 2013, reçoit le Grand prix de la compétition Française au FID,  le prix Renaud Victor (Jury de prisonniers de Baumettes) la mention spéciale de Marseille Espérance, le Grand prix de CPH:DOX 2013, le prix OWERKILL à Images Festivals de Toronto en 2014. Sélectionné dans plus de 40 festivals, montré à la Biennale de Shangaï 2014, au Musée Louisiana de Copenhague et au Centre Pompidou Paris en février 2015. La même année, elle produit DANS MA TETE UN ROND POINT de Hassen Ferhani qui a remporté le Grand prix au FID, le Grand prix à Torino Films Festivals et 2 Tanit d‘or au JCC, le prix du Public à Belfort. En parallèle de La vie courante, elle prépare son second long métrage, le Fort des fous, qu’elle tournera en Juin et septembre 2016.

Facebooktwittergoogle_plusmail