• Accueil
  • Les os des pierres se ressoudent plus vite que les nôtres

Les os des pierres se ressoudent plus vite que les nôtres

exposition de Boris Chouvellon et Martin Malaszczak

Les os des pierres se ressoudent plus vite que les nôtres

|LES OS DES PIERRES SE RESSOUDENT PLUS VITE © Boris Chouvellon

Un drôle de manège
Une sculpture monumentale de Boris Chouvellon (2014)

Les sculptures monumentales de Boris Chouvellon parasitent poétiquement l’espace d’exposition : elles semblent avoir poussé à l’intérieur du lieu. Émanation, excroissance, disproportion extrême où l’homme n’est plus la mesure des choses. Le manège fossilisé, spécialement créé pour le grand espace de la compagnie, enferme toute la vitesse et le tourbillon de l’enfance. C’est une deuxième enfance qui surgit, celle des terrains vagues, non plus celle de l’école. Le béton et les fils de fers produisent un anéantissement, une disparition elle-même poussée vers la disparition, en faisant surgir une incohérence formelle.

The Recess (La cavité)
Installation vidéo de Marcin Malaszczak

Marcin Malszczak utilise des rushes de « Sieniawka », film primé au FID-Marseille 2013, pour faire cette installation vidéo. « J’ai voyagé dans le futur, et voilà ce que j’ai trouvé : des hommes et des reflets du passé. »
Marcin Malaszczak

Sieniawka de Marcin Malaszczak

Stephan tente de faire son chemin à travers un no-man’s land post-industriel. Une rencontre avec un étranger rend flou la frontière entre le réel et l’imaginaire. Le futur et le passé s’entrelacent. Avec cette dérive, Stephan est le témoin de la mort, de la maladie mentale, et des marges de l’humanité, dans un monde éphémère qui est le nôtre. Tout ce qui reste est ruines – tout commence à se dissoudre. En polonais, l’expression « attention tu vas finir à Sieniawka » signifie « attention tu vas finir à l’asile». Marcin a eu un accès totalement libre à l’hôpital psychiatrique de Sieniawska pour réaliser les images qu’il voulait, ce qui est extrêmement rare dans ce type d’institutions.
Allemagne/Pologne, 2013, Couleur, HD, 126’, V.O.S.T.F / Lauréat du Prix Premier FID 2013 (compétition internationale)

Les os pour le dire

le 01/04/2014
Ventilo

A la Compagnie, l'exposition qui réunit Boris Chouvellon et Marcin Malaszczak (lauréat du premier prix au FID en 2013) nous embarque dans un monde acide où les hommes sont en marge, mais où tout espoir n'est pas perdu.

Céline Ghisleri

Télécharger l’article

du mercredi 2 avril au 31 mai
à La compagnie

Facebooktwittergoogle_plusmail