La route du retour

films de Kiyé Simon Luang 

K7010

TUK TUK © Kiyé Simon Luang

Ici finit l’exil
Ce pourrait être le titre générique de tout ce que j’ai fait en cinéma, en écriture, en photographie, ou bien comme auteur de mon blog l’orient de l’Orient. Le film croise intimement les parcours de vie d’une famille – frère, sœur, mère naturelle, mère adoptive, cousins, cousine, enfants – qui a trouvé en France une terre d’asile dont l’autre nom est exil. C’est un portrait de la France par un enfant d’une ancienne colonie, de l’intérieur d’une des nombreuses diasporas venues par vagues en métropole dans le mouvement d’un vingtième siècle tumultueux. L’exil du titre désigne tout à la fois l’exil des corps, des mémoires, des pensées, des paysages, des langues maternelles et d’adoption, des lieux, des sons et des sensations.
Ici finit l’exil : une histoire évadée des livres d’histoire.

Tuk tuk
Le scénario tient en peu de mots : deux frères se retrouvent au Laos après trente ans de séparation, l’un venant de France, l’autre n’ayant jamais quitté le pays ; à la demande de leur mère, ils ramènent les cendres de leur père défunt dans son village natal, au nord du pays.
Tuk tuk commence quand se termine le film précédent, Ici finit l’exil. D’un film à l’autre, le récit glisse de l’écriture documentaire à celle de la fiction. Dans cette dialectique subtile, la mère est amenée à jouer son propre rôle, qui devient rôle de composition autant que rôle d’introspection. Et le frère chauffeur de tuk tuk dans la vraie vie se révèle être l’acteur et le partenaire de jeu idéal, que je dirige à demi-mots, quand bien même, pour les besoins du tournage, j’ai dû recourir aux services d’une traductrice. Cette version longue du film est inédite.

Ici finit l’exil
Production Shellac Sud.
Coproduction Film flamme.
Soutiens Région Provence-Alpes-Côte d’Azur en partenariat avec le CNC et le Ministère de la Culture et de la Communication.

Tuk tuk
Production
Shellac Sud.
Coproduction Film Flamme.
Soutiens Région Ile-de-France, Région Provence-Alpes-Côte d’Azur en partenariat avec le CNC.

 

 

Infos pratiques

Cinéma les Variétés
vendredi 25 mars à 19h (Ici finit l’exil) et à 21h (Tuk tuk)
Durée : Ici finit l’exil (82min) – Tuk tuk (75min)
Projection en présence du réalisateur Kiyé Simon Luang

Tarifs : 5€ (un film) – 8€ (2 films)

 

 

CORÉALISATION THÉÂTRE LA CITÉ
FILM FLAMME ET SHELLAC SUD
EN PARTENARIAT AVEC LE CINÉMA LES VARIÉTÉS

 

———-

A noter, ce même jour de 15h à 18h au cinéma Les Variétés :

Des écritures innovantes en anthropologie une table ronde animée par des cinéastes anthropologues du Centre Norbert Elias.

Et à l’issue des projections :
Monsieur Vertigo en concert dans l’espace bar/galerie du cinéma les Variétés.

Facebooktwittergoogle_plusmail