Kamyon

spectacle de Michael De Cock et Mesut Arslan

IMG_Kamyon4

© Inge Geens

Nous entrons dans une énorme remorque de camion. Dans cet habitacle sont installées onze rangées de bancs de bois, devant nous des caisses en plastique multicolores, seul décor pour cette invitation au voyage. Un voyage comme en font actuellement des milliers d’enfants, sur les routes d’Europe, fuyant leur pays en guerre. Une petite fille nous raconte le sien. Comment elle est partie, ce qu’elle ressent d’avoir dû laisser derrière elle sa maison, ses jouets, ses amis, sa grand-mère et son père. Son école et son pays en ruine. Pour se donner du courage, elle s’imagine à bord d’une fusée, s’inspirant du manuel du cosmonaute courageux, et dialogue avec un vieux cheval philosophe derrière lequel le passeur l’a cachée. Cet entremêlement d’imaginaire et de réel, autant dans le texte que dans la mise en scène, le jeu vertigineux des deux artistes, la tension et l’attention, font de la pièce un véritable joyau. À la fin du récit, la fillette s’éclipse du camion pour venir télescoper son environnement. Une place de village, ou le poumon d’une grande ville…Tout comme la petite fille, le spectacle traverse l’Europe, de la Turquie à l’Angleterre et va à la rencontre de spectateurs de tous âges qui tracent à leur tour un chemin à travers ce large territoire. Le public est ici le témoin d’une réalité qui se découvre devant lui. La réalité de l’immigration clandestine, des questions qu’on se pose, des objets qu’on laisse derrière soi et des rêves que l’on construit.

Rencontre avec Michael De Cock mardi 15 à 19h30 à l’équitable Café
Pour Michael De Cock, auteur, acteur, metteur en scène et journaliste belge, l’important n’est pas seulement d’exhiber les dynamiques militaires et économiques qui fabriquent les réfugiés, mais aussi leur capacité de lutte et d’endurance. D’interroger l’éthique des sociétés occidentales au regard des visages des populations du Sud dont la vie a si peu de prix. Ce questionnement, il cherche aussi à le faire entendre aux enfants pour lesquels il a écrit de nombreux livres, parmi lesquels Rosie et Moussa (éditions Quérido, à paraître prochainement en français).

La Presse en parle :

« Cet entremêlement d’imaginaire et de réel, autant dans le texte que dans la mise en scène, le jeu vertigineux des deux artistes, la tension et l’attention, font de la pièce un véritable joyau.
A la fin du récit, la fillette s’éclipse du camion pour venir télescoper son environnement. Une place de village, ou le poumon d’une capitale… »

Marina Da Silva, Blog du Monde Diplomatique, 01/10/2015

Conception Michael De Cock et Mesut Arslan
Texte et mise en scène Michael De Cock
Dramaturgie Kristin Rogghe
Scénographie Stef Depover
Jeu Jessica Fanhan
Musique Rudi Genbrugge
Production t,arsenaal mechelen et Plateform 0090

Fiche pédagogique Kamyon

Kamyon

Infos pratiques

En haut de la Canebière, près du kiosque à musique
Square Léon Blum

mardi 15 mars à 18h et à 20h30
mercredi 16 mars à 15h et à 20h30
jeudi 17 mars à 18h et à 20h30
vendredi 18 mars à 18h et à 20h30
samedi 19 mars à 18h et à 20h30
Durée : 55min

 

Tarifs : 16€ – 12€ – 6€

BOUTON_RESERVER_80X20_ROUGE

 

PROPOSITION THÉÂTRE LA CITÉ

 

———-

Rencontre avec Michael De Cock mardi 15 à 19h30 à l’équitable Café

 

Vidéo

Facebooktwittergoogle_plusmail