Jazz, dentelle et taffetas

création théâtrale de Julien Mabiala Bissila

IMG_Jazz

JAZZ, DENTELLE ET TAFFETAS © Sigrun Sauerzapfe

Il était une fois… Une batterie, une machine à coudre, des tissus, des voix. Voici à quoi ressemblerait l’atelier à coudre les mots et les histoires. Comme un train, la pédale de la machine roule dans Saint-Mauront, passe devant le poste de police, de bar en bar, embrasse quelques personnes autour d’une bière, d’un café, traverse de l’autre côté du passé et de l’imaginaire d’une couturière. Moi dans tout ça, je suis celui qui retranscrit le passage de cette locomotive. Bon voyage... «Je suis arrivé dans le quartier de Saint-Mauront un peu comme on débarque dans un nouvel appart. On essaie de prendre ses marques, de rencontrer les gens qui y vivent. On est vite tenté de faire ce qui se fait déjà, c'est-à-dire remettre en lumière les clichés de la cité, le côté sensationnel des choses... On est tenté car les gens vous présentent cela en premier ! C'est dingue d'entendre qu'ils ne veulent plus qu'on parle de leur quartier comme si c'était une infection, et celui qui te raconte finit par tomber dans son propre piège en te dressant l'autopsie même de l'infection... Heureusement que j'ai vu pire dans ma vie. Je peux me retrouver dans ce pathos l'instant d'une clope et, tout juste après, les centaines de morts qui logent dans mes souvenirs, ces jeux olympiques du crime vu au Congo, me demandent d’aller voir du côté de la vie. C'est comme ça que j'ai eu un coup de foudre pour cette femme, couturière rue Felix Pyat, qui me parlait du Jazz et de Jean Ferrat. » Julien Mabiala Bissila

Un spectacle écrit et mis en scène par Julien Mabiala  Bissila
Avec Julien Mabiala Bissila, Rabia Zeroual, Gilles Campaux
Lumière Guillaume Parmentelas
Production Théâtre La Cité
Soutiens ACSE, Ville de Marseille, Région Paca (Politique de la ville), Fondation Daniel et Nina Carasso.
Soutien à la production La Marelle-villa des auteurs.
Partenariats l’Espace-Lecture Edouard Vaillant, l’association Fil Harmonie et l’Asprocep.

La couturière de St Mauront déballe ses dentelles sur scène

le 02/03/2016
Marsactu

La 3e édition de la Biennale des écritures du réel démarre cette semaine. Ce jeudi, le metteur en scène Julien Mabiala Bissila présente une création théâtrale réalisée sur le quartier de Saint-Mauront. À ses côtés, Rabia Zeroula, une couturière de la rue Félix Pyat et comédienne pour l'occasion, évoque ses souvenirs.

Elodie Crézé

Télécharger l’article

A l’envers

le 11/03/2015
20 minutes

Julien Mabiala Bissila déambule à St Mauront (3e) de rencontres en rencontres, discute, créé des liens, se fait même peut-être des amis... Puis il rentre chez lui, et écrit...

Bons plans Culture

Télécharger l’article

La vie des autres

le 22/03/2016
Ventilo

A l’occasion de la Biennale des écritures du réel (qu’il a initiée), le Théâtre La Cité, devenu fer de lance marseillais de ces formes artistiques résolument contemporaines, a présenté plusieurs propositions nées dans sa manufacture. Devant un public conquis.

Diane Calis

Télécharger l’article

Traversée d’une Marseille plurielle

le 23/03/2016
Le Point Afrique

La 3e Biennale des écritures du réel offre une passionnante immersion artistique dans les quartiers populaires de Marseille. Parmi les acteurs, Julien Mabiala Bissila.

Anaïs Heluin

Télécharger l’article

Fiche pédagogique Jazz, dentelle et taffetas

Interview Julien

Infos pratiques

Théâtre Joliette-Minoterie
les 3 et 4 mars 2016

CORÉALISATION THÉÂTRE LA CITÉ
ET THÉÂTRE JOLIETTE-MINOTERIE

———-

A suivre au Théâtre Joliette-Minoterie

le 3 mars
Épopée film chanté d’Aurélia Barbet
le 4 mars
Les noaillaux film de Jean-François Comminges

Jazz, dentelle et taffetas, Epopée et Les Noaillaux font partie de la collection Chemin faisant Marseille initiée par le Théâtre La Cité.

Vidéo

Facebooktwittergoogle_plusmail