Corniche Kennedy

film en chantier de Dominique Cabrera

IMG_CornicheKennedy

© Christian Roudil

Après Grandir, Dominique Cabréra réalise actuellement Corniche Kennedy, adapté du roman éponyme de Maylis de Kerangal. L’histoire de quelques adolescents qui défient les lois de la gravitation en plongeant le long de la corniche Kennedy… A partir d’extraits du film, Dominique Cabréra viendra nous raconter l’aventure de ce tournage avec des comédiens professionnels et des jeunes rencontrés à Marseille. « Avec Alain, Kamel, Ayrton, Mama, Melissa, Hamza, Julie, Lola, Franck, Linda et bien d’autres j’ai tourné Corniche Kennedy l’été dernier. À Marseille, depuis la Corniche, des jeunes plongent, sautent. C’est la figure principale de ce film et ils lui ont donné corps. Dans le ciel, brièvement, au risque de leurs vies, ils étaient libres comme l’air. Filmer les sauts, les plongeons, c’est filmer l’éphémère métamorphose des personnes en oiseau, en poisson. Cette étreinte de l’air et de l’eau nous transporte au-delà de nous-mêmes. Le vertige, la peur du vide, la peur surmontée. C’est comme un coup de foudre. On peut en mourir. On est plus vivant après. Sauter dans le vide, c’est aussi se détacher, se séparer, au risque de se casser. Quitter ce qui nous englue. Essayer. Recommencer. Les sports extrêmes sont comme une manière de méditer, peut-être sans les mots, sur la vie qui vient. Ils ne veulent pas, ne peuvent pas peut-être y penser tant la peur est grande, tant la peur est raisonnable, mais un corps en mouvement pense à sa manière, dans la bonne direction, celle de la vie plus forte que le raisonnable. Vas-y. Prends forme. Transforme-toi. Accepte le passage. Lance-toi dans le vide. Aie confiance dans l’air, dans la mer et surtout aie confiance en toi. Prends le risque du passage, car du risque il y en a dans nos vies de passages. C’est cela que les jeunes Marseillais rencontrés sur la Corniche à l’occasion de la préparation de mon film et que j’ai entraînés dans l’aventure du tournage m’ont appris. Je les regardais sauter, je les regardais jouer, on travaillait, on se mesurait, on partageait le risque, la fatigue, l’exaltation, la peur, la joie et je me réjouissais tous les jours de l’immense privilège de la rencontre avec la grâce et la liberté dont ils me faisaient le don. »

— Dominique Cabréra

Production Everybody on Deck / Gaëlle Bayssière
Avec le soutien de L’association Montévidéo, de La région PACA de La ville de Marseille,
Du CNC, de l’ACSE- commission images de la diversité, de la Procirep et de l’Angoa.

Infos pratiques

Cinéma Le Gyptis
samedi 19 mars à 20h30

Tarifs : 5.5€ / 4.5€ / 3.5€

Pré-achat des places possible au Gyptis 
Se renseigner : 04 91 53 95 61

 

 

PROPOSITION THÉÂTRE LA CITÉ
EN PARTENARIAT AVEC LE CINÉMA
LE GYPTIS

_____

Suivi de la projection de Ce tigre qui sommeille en moi de Anne Alix

Facebooktwittergoogle_plusmail