Jazz, dentelle et taffetas

une création théâtrale sur le quartier de St Mauront


2016

IMG_JazzDentellesTaffetas_09

JAZZ, DENTELLE ET TAFFETAS © Sigrun Sauerzapfe

Sur scène : un trio. Julien Mabiala Bissila, échoué au bar le Pacific, incarne les habitués qui s’y retrouvent et dit avec poésie le quotidien du quartier et sa dimension parfois absurde. Rabia Zeroual, couturière et habitante de St Mauront, égrène ses souvenirs de lutte, sa rencontre avec les femmes du quartier, sa découverte du jazz au Cri du port, un cabaret du boulevard National. Tous deux sont accompagnés par le batteur Gilles Campaux, longue silhouette dégingandée aux yeux rieurs.

Jazz, dentelle et taffetas : un spectacle de Julien Mabial Bissila  crée dans le cadre de la série Chemin faisant, Marseille dans le quartier de St Mauront (3ème)

« Je suis arrivé dans le quartier de Saint Mauront un peu comme on débarque dans un nouvel appart. On essaie de prendre ses marques. Rencontrer les gens qui y vivent, c’est le plus intéressant car tu découvres les largeurs, les longueurs, pour construire la surface du lieu, voir le périmètre du quartier, ses formes, son charme et ses peurs… On est vite tenté de refaire ce qui se fait déjà et que tout le monde ne veut plus : c’est à dire mettre, remettre en lumière les clichés de la cité, le côté sensationnel des choses.(…) Heureusement que j’ai vu pire dans ma vie. Je peux me retrouver dans ce pathos l’instant d’une clope et, tout juste après, les centaines de morts qui logent dans mes souvenirs, ces corps éventrés qui refont leur plaies au fil de fer, ces jeux olympiques du crime vu au Congo, me demandent d’aller voir du côté de la vie, de ce qui ne passe pas toujours à la télé.

C’est comme ça que j’ai eu un coup de foudre pour cette femme, couturière rue Felix Piat, qui me parlait du Jazz et de Jean Ferrat. »
Julien Mabiala Bissila

« Sous le prétexte de donner un cours, Rabia, couturière marseillaise, nous entraine dans les détails de sa vie, de son métier surtout, de son amour pour les robes parce qu’elles écrivent aussi les femmes. On la suit dans ce Marseille féminin où l’ennui permet aux rêves de se réaliser et Rabia, le temps d’une promenade, aux détours d’un cabaret, rencontrera le jazz. Pour cette Méditerranéenne pleine de fougue, c’est une affaire de vibration, une musique comme l’inconscient d’une histoire commune entre elle et Julien Mabiala Bissila. » Genica Baczynski – Journal L’Humanité-

Spectacle écrit par Julien Mabiala  Bissila et Rabia Zeroual • Mise en scène Julien Mabiala Bissila • Avec Julien Mabiala Bissila, Rabia Zeroual, Gilles Campaux • Lumière Guillaume Parmentelas • Production Théâtre La Cité • Soutiens ACSE, Ville de Marseille, Région Paca (Politique de la ville), Fondation Daniel et Nina Carasso • Soutien à la production La Marelle-villa des auteurs • Partenariats Espace-Lecture Edouard Vaillant, Association Fil Harmonie et Asprocep.

La couturière de St Mauront déballe ses dentelles sur scène

le 02/03/2016
Marsactu

La 3e édition de la Biennale des écritures du réel démarre cette semaine. Ce jeudi, le metteur en scène Julien Mabiala Bissila présente une création théâtrale réalisée sur le quartier de Saint-Mauront. À ses côtés, Rabia Zeroula, une couturière de la rue Félix Pyat et comédienne pour l'occasion, évoque ses souvenirs.

Elodie Crézé

Télécharger l’article

A l’envers

le 11/03/2015
20 minutes

Julien Mabiala Bissila déambule à St Mauront (3e) de rencontres en rencontres, discute, créé des liens, se fait même peut-être des amis... Puis il rentre chez lui, et écrit...

Bons plans Culture

Télécharger l’article

La vie des autres

le 22/03/2016
Ventilo

A l’occasion de la Biennale des écritures du réel (qu’il a initiée), le Théâtre La Cité, devenu fer de lance marseillais de ces formes artistiques résolument contemporaines, a présenté plusieurs propositions nées dans sa manufacture. Devant un public conquis.

Diane Calis

Télécharger l’article

Traversée d’une Marseille plurielle

le 23/03/2016
Le Point Afrique

La 3e Biennale des écritures du réel offre une passionnante immersion artistique dans les quartiers populaires de Marseille. Parmi les acteurs, Julien Mabiala Bissila.

Anaïs Heluin

Télécharger l’article

Interview Julien

Jazz, dentelle et taffetas fait partie de la série Chemin faisant Marseille initiée par le Théâtre La Cité.
Le spectacle a été présenté au Théâtre Joliette-Minoterie en mars 2016 dans le cadre de la Biennale des écritures du réel #3.

Vidéo

Facebooktwittergoogle_plusmail