• Accueil
  • Chant public d’une planète provisoire

Chant public d’une planète provisoire

performance poétique de P.Guéry et des étudiants en Sciences & Humanités

B4_chantpublic

L’homme est né de la fleur de l’espace, dit le poète, et le devoir du poème est de restituer cet homme à sa dimension d’univers sous peine de voir l’univers lui-même s’effondrer.
Partant de cette conception du poème et de lectures de textes de Gatti, les étudiants, conduits en atelier par le poète et performeur Pierre Guéry, ont confronté dans leur écriture sa singulière vision de l’Histoire avec leurs apprentissages scientifiques et philosophiques.
Qu’est-ce que les sciences, et en particulier l’astronomie et l’écologie politique, ont à leur dire de la notion de « planète provisoire » – de son caractère éphémère à l’échelle du Temps Cosmique ; des mutations et de l’instabilité de l’espèce humaine dans son environnement ?
Et peut-être d’une fin de l’Histoire…
Pour y répondre sur scène, ils donnent un long poème choral, ode au vivant et à sa connaissance relative. Un alphabet d’univers pour prendre place dans les cycles des cycles et fourbir de nouvelles armes de résistance éthique et politique.

Direction artistique Pierre Guéry
Avec les étudiants de 3e année de Licence Sciences et Humanités
Co-production Théâtre La Cité – Université d’Aix-Marseille

Armand Gatti ressuscite à Marseille

le 09/04/2018
L'Humanité

Du 10 au 29 avril, la ville accueille le travail du dramaturge mort il y a un an. Professeur à l'ENS, Olivier Neveux défend une oeuvre nécessaire entre cinéma et théâtre.

Stéphane Aubouard

Télécharger l’article

Infos pratiques

THÉÂTRE LA CITÉ
04 88 60 03 70
54, rue Edmond Rostand

13006 Marseille

vendredi 13 avril à 19h
entrée libre sur réservation

COMPLET !


accéder à l’intégralité du programme « Gatti » en cliquant ICI.

Facebooktwittergoogle_plusmail