• Accueil
  • Vers une économie de la contribution

Vers une économie de la contribution

conférence de Bernard Stiegler

bernard-stiegler_1

BERNARD STIEGLER © Sigrun Sauerzapfe

Infatigable penseur du monde moderne, Bernard Stiegler est au coeur de la construction d'une économie de la contribution, basée sur des investissements personnels et collectifs. Dans l'association Ars Industrialis, il a réuni un réseau international de compétences pour penser une politique internationale des technologies de l'esprit. Pour lui une seule voie pour l'innovation : l'intelligence collective. La conférence a été enregistrée et rediffusée le samedi 7 avril (18h) sur Radio Grenouille.

« La crise que nous vivons est bien plus qu’une crise économique. C’est la crise d’un modèle, celui du consumérisme, de la jetabilité qui atteint ses limites.

À force d’avoir détourné le désir et la création en pulsion d’achats, le système capitaliste consumériste a fabriqué des sociétés démotivées, autodestructrices et toxiques, non seulement pour l’environnement, mais aussi pour les structures mentales : la jetabilité de l’objet affecte le sujet qui jette cet objet : il se sent être lui-même jetable.
Telle est la véritable portée de cette crise, dont les aspects financiers ne sont qu’un élément. C’est dans un tel contexte que peut se poser à nouveau une question du soin qui ne saurait être cantonnée au champ médical ou au champ éthique : La question du soin doit revenir au coeur de l’économie politique – et avec elle, évidemment, une nouvelle politique culturelle, éducative, scientifique et industrielle capable de prendre soin du monde. »
Extraits du Manifeste 2010 Ars Industrialis
En savoir plus sur www.arsindustrialis.org

Bernard Stiegler, est né en 1952, sa réflexion philosophique est axée sur les enjeux des mutations actuelles – sociales, politiques, économiques, psychologiques – portées par le développement technologique et notamment les technologies numériques. Depuis 2006, Bernard Stiegler dirige l’Institut de Recherche et d’innovation (IRI) au sein du Centre Georges Pompidou, institut créé à son initiative en avril 2006. Il est l’initiateur du groupe de réflexion philosophique Ars Industrialis (« Association internationale pour une politique industrielle des technologies de l’esprit ») dont il est le président.

Infos pratiques

Vous pouvez écouter la conférence sur Radio Grenouille.

le 27 mars 2012
à l'Espace Julien

Facebooktwittergoogle_plusmail