Barbare isthme

entre projections vidéo et lectures


9 juin

IMG_1253

BARBARE ISTHME © Laurent Colomb

Quand j’écoute ce que je vois… que la frontière est un mot… et comme elle est un mot, ce que je crois… seule la langue est capable bien sûr, de la toucher du doigt. Rien n’arrête la volonté de dire en langues la percée des frontières par le mot, ce que je vois… quand j’écoute la volonté des enfants bien sûr… comme la volonté des enfants… seule… est la percée des frontières par le dire et le toucher. Rien n’arrête la langue et l’enfant le sait qui trace du doigt le mot d’ouvrir… ensemble… toutes les frontières, ce que j’entends… quand j’écoute la volonté des enfants bien sûr… comme la volonté des enfants… est toujours ouvrir. Et comme elle est un mot plus qu’une chose bien sûre, la frontière… ce que j’entends, seul… quand j’écoute dire les enfants en langues la traversée des clôtures… je sais… le dire capable de pousser les murs. Ce qui est vrai.
Extrait « Barbare isthme » de Laurent Colomb.

Le projet se développe à partir de l’Unité Pédagogique pour Elèves Allophones Arrivants accueillie par le collège Henri Wallon (14ème) et dirigée par Sébastien Hernandez.
Ces élèves, tous primo-arrivants d’origines diverses, débutent l’apprentissage du français dans les cours de français de l’UPE2A. Parallèlement, ils bénéficient d’une intégration dans différentes classes standards, selon leurs niveaux et leurs âges. Leurs rapports à la langue française qu’ils apprennent, leurs regards neufs sur un territoire et des usages qu’ils découvrent, invitent à un dépaysement-déplacement dont ils seront les vecteurs auprès des autres élèves de leurs classes d’intégration respectives.

Le projet est conduit par Laurent Colomb (auteur, il a notamment écrit et créé Autochtonies, performance vocale et multimédia sur les formes métissées du français parlé, publié aux éditions de l’Amandier – 2015), par Karine Fourcy (comédienne et metteur en scène), et par Anne Alix (cinéaste).

Production Théâtre La Cite / Soutiens Cet atelier existe grâce au soutien de la DRAC PACA et du Conseil Départemental 13 dans le cadre de la sensibilisation aux pratiques artistiques en milieu scolaire / En partenariat avec le collège Henri Wallon (14ème), le Centre social St Just La Solitude (14ème) et le MuCEM.

Une étape de travail sera présentée
le vendredi 9 juin à 19h
au Théâtre du Merlan
dans le cadre des Plateaux ouverts

Facebooktwittergoogle_plusmail