Armand Gatti

un film de Stéphane Gatti

B4_gatti_reduit

© Stéphane Gatti

« On m’a enterré dans je ne sais combien d’Histoires du théâtre, d’Histoires du cinéma. On pourrait ne pas parler de moi. Mais non. J’y figure. Avec mon enterrement. N’a rien fait depuis L’Enclos (pour le cinéma), depuis V comme Vietnam (pour le théâtre)… Pourquoi pas ? Dans cette ignorance, moi, je puise ma vérité. Je poursuis une aventure dans un monde d’une richesse formidable : tous mes morts, les animaux, les arbres, le rouge-gorge
qui chantait le matin de mon arrestation, en plein hiver, dans le maquis (…) C’est là que j’ai convoqué à peu près tous les personnages qui allaient hanter mes futures pièces… » ▸ Armand Gatti
Quelques tableaux pour tenter de retrouver un parcours éclaté depuis le journalisme, le cinéma, l’écriture, le théâtre, la parole, en France, Allemagne, Italie, Cuba, Amérique du Sud, depuis la Résistance… jusqu’à la résistance. Une vie singulière, agitée, que Stéphane Gatti met en scène pour ce portrait.

Ce film portrait a été réalisé en 1997 (47 min), dans le cadre de la collection Un siècle d’écrivains par Stéphane Gatti.

En avril 2018, cela fera un an qu’Armand Gatti est décédé après une longue vie d’engagements, nous laissant une oeuvre protéiforme.
Il est l’homme qui a rencontré Malraux, Mao, Castro, Che Guevara, Soupault, Michaux, Leiris, Vilar… Qui, pendant trois quarts de siècle, a couru le monde, de l’Algérie à la Chine, de l’Amérique du Sud à l’Irlande du Nord. Sa vie s’accorde avec les batailles du siècle, celles pour l’émancipation de l’homme. Possédé par « la nécessité de l’expression », Armand Gatti n’a cessé d’expérimenter le pouvoir libérateur des gestes de création. Il a mené un chemin unique dans le théâtre français du XX e siècle et nous laisse également des oeuvres cinématographiques inclassables dans leur mode de fabrication et de production. Et toujours, il a écrit, poursuivant son aventure de La parole errante. Et puis on peut dire que Gatti aimait Marseille, une ville dont il éprouvait le caractère rebelle et populaire. Il y a consacré plusieurs années de sa vie, y réalisant des oeuvres véritablement monumentales et des moments artistiques exceptionnels.

Ce programme hommage est imaginé et réalisé par Le Théâtre La Cité, le Vidéodrome 2, le cinéma Le Gyptis, Philippe Foulquié, Primitivi, le GMEM,
Radio Grenouille, ÉRACM, Alphabetville. En collaboration avec Jean-Jacques Hocquard et Stéphane Gatti que nous remercions très chaleureusement pour leur soutien et accompagnement.

Armand Gatti ressuscite à Marseille

le 09/04/2018
L'Humanité

Du 10 au 29 avril, la ville accueille le travail du dramaturge mort il y a un an. Professeur à l'ENS, Olivier Neveux défend une oeuvre nécessaire entre cinéma et théâtre.

Stéphane Aubouard

Télécharger l’article

Infos pratiques

THÉÂTRE LA CITÉ
04 88 60 03 70
54, rue Edmond Rostand

13006 Marseille

vendredi 13 avril à 21h
8€ – 5€ – 0€

BOUTON_RESERVER_80X20_ROUGE


accéder à l’intégralité du programme « Gatti » en cliquant ICI.


Projection en présence du réalisateur Stéphane Gatti.

Facebooktwittergoogle_plusmail