• Accueil
  • Ne laisse personne te voler les mots

Ne laisse personne te voler les mots

un spectacle de théâtre adressé à la jeunesse


2017

IMG_ATELIER_FAISONS L HISTOIRE_5581_reduite

« Jeune musulman ayant grandi en France dans les années 80, j’ai été subitement confronté dans mon adolescence à de nouvelles règles religieuses prescrites par mon père. N’en supportant plus le caractère parfois violent, et désireux d’en comprendre l’origine, je suis parti dans une recherche autodidacte à travers des études et des récits. J’ai croisé sur ma route, un homme, Rachid Benzine, islamologue, qui étudie l’émergence du Coran dans la société du 7ème siècle et qui s’est engagé dans la transmission de cette histoire auprès des jeunes.

A travers notre conversation et les apports des sciences sociales, de l’histoire et de l’anthropologie, j’ai pris conscience des mythes sur les origines de l’islam avec lesquels beaucoup de musulmans vivent. Les textes sacrés de l’islam, relus aujourd’hui, produisent en effet de nouvelles compréhensions, inédites dans l’histoire des croyants. Avec ce spectacle, je souhaite rendre compte de ce voyage. » Selman Reda

Les positive lives

”Si nous sommes doués pour raconter nos malheurs, nos conflits intérieurs, nos mal-être et notre tragique, il est plus difficile de raconter l’histoire d’un bonheur, d’une rencontre qui transforme le regard, la joie d’un chemin accompli, un geste de bienveillance ou de transmission positive.

Aujourd’hui, la jeunesse manque souvent de modèles positifs avec qui dialoguer et construire une image de soi dans un avenir désirable, et de lieux de rencontres où des expériences de vies peuvent se transmettre d’adultes à jeunes afin de les soutenir dans la construction de leur propre existence. Certains modèles sont hyper-idéalisés (être une star, devenir footballeur…), tandis que la réalité du quotidien est pétrie de frustrations et d’impuissance. Cet écart entre ces deux extrêmes peut se combler d’humanités nouvelles lorsque des rencontres viennent réveiller les potentiels de notre propre histoire. Alors faisons entendre aujourd’hui d’autres voix qui fortifient et fabriquent de nouvelles éclaircies. »

Michel André, metteur en scène.

 

L’impact d’une rencontre positive

« J’ai proposé de collaborer avec Rachid Benzine, islamologue et spécialiste de l’histoire anthropologique du Coran. Nous partageons le souci de notre jeunesse. L’Islam est aujourd’hui la deuxième religion de France, or peu de monde est capable d’en cerner toutes les réalités. Au delà du phénomène djihadiste qui touche des personnes d’origine musulmane et non musulmane, un discours tendant à faire croire qu’il n’y existerait qu’un seul et vrai Islam a émergé depuis des années, sous l’influence d’un certain nombre de prosélytes d’un Islam fondamentaliste.

Aujourd’hui, il n’est pas rare qu’un collégien, sûr de sa croyance apprise au gré de ses fréquentations et de ses navigations sur Internet, rétorque à ses parents musulmans qu’ils pratiquent mal leur religion. Et il apparaît difficile, notamment pour les professionnels en lien avec la jeunesse, de fournir une réponse cohérente à leur prétention tant la méconnaissance à propos de l’Islam est grande en France.

Or, comme l’écrit Rachid Benzine : « Si les musulmans réalisaient que l’Islam qu’ils professent et pratiquent aujourd’hui n’est pas « l’Islam de toujours », mais un Islam qui s’est construit progressivement au cours des siècles, notamment à la faveur de réformes diverses, nous ferions déjà un grand pas vers une meilleure adaptation des musulmans au monde contemporain, un grand pas vers une présence plus paisible de leur part dans leur relation avec le reste du monde ». C’est dans cette direction que je souhaiterais travailler dans le but de déconstruire ce concept erroné d’un Islam unique à travers ce projet de théâtre basé entre autre sur son parcours personnel. Rachid Benzine connait bien, par l’enseignement de son père, la tradition islamique mais s’est engagé dans une nouvelle tradition intellectuelle avec son métier de chercheur à l’université. Son parcours est une réussite digne d’être montrée en modèle à des jeunes, musulmans mais aussi non-musulmans, car la pensée de Rachid Benzine témoigne d’une grande liberté et d’une ouverture à l’autre. »

Selman Reda, comédien.

Jeu Selman Reda • Mise en scène Michel André • Création lumière Guillaume Parmentelas • Production Théâtre La Cité avec le soutien du Fonds du 11 Janvier, de la Préfecture des Bouches du Rhône, de la Région PACA et du Conseil Départemental des Bouches du Rhône.

La création de ce spectacle aura lieu en octobre / novembre 2017.
Il s’adresse à la jeunesse, aux familles, aux enseignants et éducateurs…
En tournée dans les établissements scolaires, les lieux d’accueil de jeunes et les théâtres.
Chaque représentation sera suivie d’un débat avec les jeunes, parents, publics, artistes et chercheurs.

 

 

« Jeunes à vif, jeunes en devenir »
Création et diffusion de formes artistiques et pédagogiques à destination de la jeunesse

Les actions :
> Le spectacle de théâtre « Ne laisse personne te voler les mots », en tournée dans des structures éducatives, sociales et culturelles, suivi d’un débat avec les jeunes, parents, publics.
> La formation professionnelle « Matières à penser les radicalisations » conçue pour l’Education Nationale et le Rectorat Aix-Marseille en 2017. Cette formation se décline également en ateliers.
> Le groupe de réflexion-action « Face aux Jeunes à vif » composé de professionnels, de parents et de jeunes, qui construit un parcours co-formateur sur le territoire, entre recherche, observations de terrain et outillage collectif.
> Une série d’outils vidéo destinée à partager les recherches et à susciter des échanges et dialogues.
> Des conférences-rencontres avec des chercheurs, auteurs, artistes… permettent d’éclairer ces sujets dans le dialogue.

Facebooktwittergoogle_plusmail