Gatti

récit à 4 voix

B4_GATTI_image2

© Fonds de dotation Armand Gatti

« L’infini est une région. Il faut s’y diriger. » ▸Armand Gatti.

Ce récit inaugural conté à 4 voix par Marc Kravetz, Michel Seonnet, Mathieu Aubert et  Olivier Neveux, nous plonge dans l’incroyable vie du poète et son œuvre protéïforme.

Le journaliste
Par Marc Kravetz
Armand Gatti déclarait, dans ses entretiens avec Marc Kravetz * : « Je dois beaucoup au journalisme ». Cette activité, il l’exercera une quinzaine d’années, dans l’immédiat après-guerre. Gatti a beaucoup écrit et de façon tout à fait singulière, pour Le Parisien Libéré, Libération, L’Express, Les Lettres françaises, Esprit, etc. Le prix Albert Londres, en 1954, le consacre pour une série d’enquêtes : « Envoyé spécial dans la cage aux
fauves ». Le recensement des textes publiés, parfois canularesques, le plus souvent profonds, dessine, en deçà et au-delà de cette consécration, le vaste spectre de ses investigations : tribunaux, camps de réfugiés, bidonvilles, fractures d’un quotidien qui aurait pu être sans histoire(s).
* A. Gatti, in M. Kravetz, L’Aventure de la parole errante, L’Éther Vague,
La Parole errante, 1987.

La tribu
Par Michel Séonnet
« Depuis cet été 1971 où, à Avignon, je découvris Armand Gatti (j’avais 18 ans) son travail, son oeuvre, n’ont cessé d’interroger mon propre chemin. Il y eut d’abord, en 1975, l’expérience du Chat guérillero, au collège de Ris-Orangis (Essonne). Puis l’expérience du Canard sauvage à Saint-Nazaire. Je rêvais de théâtre et voulais faire le comédien. Mais Gatti m’avait fermement persuadé de ce que j’avais bien mieux à faire : écrire. Je m’y employai.
J’écrivis ce premier texte sur le Canard sauvage – il ne sera publié que bien des années après. Je m’engageai sur mon propre chemin d’écriture. Par la suite, à l’occasion de préfaces, de textes dans des revues, d’interventions, j’accompagnerai régulièrement le travail de Gatti. » ▸ Michel Séonnet

La traversée des langages
Par Mathieu Aubert
Ces vingt dernières années, Armand Gatti a mené un cycle d’écriture et de mises en scène qu’il a nommé La Traversée des langages. Cette quinzaine de pièces inclassables, parues chez Verdier, ont donné lieu à plusieurs expériences menées par l’auteur et metteur en scène avec les loulous et des étudiants de toutes disciplines et nationalités. Ces pièces, à la croisée des langages de la science, de la philosophie et de la poésie, présentent comme fil conducteur la résistance menée par Jean Cavaillès (1903–1944), philosophe et logicien français, « l’inconnu no 5 » du fossé des fusillés du pentagone d’Arras.

Pourquoi le théâtre ?
Par Olivier Neveux
Olivier Neveux est notamment l’auteur de « Pourquoi le théâtre ? L’impossible théâtre d’Armand Gatti », texte publié dans les Cahiers Armand Gatti : Arts, no 5-6, La parole errante – Libertalia 2015.

Marc Kravetz est grand reporter et journaliste à France Culture, il a reçu le prix Albert Londres en 1980 pour ses reportages en Iran, alors qu’il  travaillait pour le quotidien Libération. Il est l’auteur de deux ouvrages consacrés à Armand Gatti : L’aventure de la parole errante : multilogues avec
Armand Gatti (L’ether Vague) et Armand Gatti poète : puzzle incomplet pour raconter avec les mots du journaliste (nouvelles éditions Place).

Michel Séonnet a longtemps accompagné le travail d’Armand Gatti. Il a publié et préfacé ses oeuvres théâtrales aux éditions Verdier. Il a mené des actions publiques d’écriture et de création dans de nombreuses villes et particulièrement avec des personnes en difficulté. Il a publié des romans chez
différents éditeurs (Verdier, Gallimard, L’Amourier) ainsi que des essais et des albums jeunesse.

Mathieu Aubert, élève-ingénieur, découvre l’univers artistique d’Armand Gatti lors de l’expérience-création « Théâtre et sciences » organisée en 2003
par le Théâtre universitaire de Franche-Comté. Il deviendra son assistant à la mise en scène sur ses expériences suivantes. Avec Idéokilogramme, il dirige des ateliers-créations revisitant l’oeuvre théâtrale de Gatti, à l’instar de La Moitié du ciel et Nous qui est éditée cette année dans sa version originale chez Deuxième Époque.

Olivier Neveux est professeur d’histoire et d’esthétique du théâtre et responsable de la section Arts à l’ENS de Lyon, co-rédacteur en chef de AG.
Cahiers Armand Gatti.

Ce programme hommage est imaginé et réalisé par Le Théâtre La Cité, le Vidéodrome 2, le cinéma Le Gyptis, Philippe Foulquié, Primitivi, le GMEM,
Radio Grenouille, ÉRACM, Alphabetville. En collaboration avec Jean-Jacques Hocquard et Stéphane Gatti que nous remercions très chaleureusement pour leur soutien et accompagnement.

Armand Gatti ressuscite à Marseille

le 09/04/2018
L'Humanité

Du 10 au 29 avril, la ville accueille le travail du dramaturge mort il y a un an. Professeur à l'ENS, Olivier Neveux défend une oeuvre nécessaire entre cinéma et théâtre.

Stéphane Aubouard

Télécharger l’article

Infos pratiques

THÉÂTRE LA CITÉ
04 88 60 03 70
54, rue Edmond Rostand

13006 Marseille

mardi 10 avril à 19h
entrée libre sur réservation

BOUTON_RESERVER_80X20_ROUGE


accéder à l’intégralité du programme « Gatti » en cliquant ICI.

Facebooktwittergoogle_plusmail